Le marathon des femmes

"Trop fragiles pour courir le marathon": tel était le jugement sans appel du Comité international olympique (CIO) à l'égard des femmes. Vous croyez que je parle du 19e siècle? Eh non: la 1re fois que ces fragiles créatures ont été autorisées à se confronter à la distance mythique de 42,195 km dans le cadre olympique remonte à 1984!

Des femmes et des hommes se sont battus tout au long du 20e siècle pour le droit de courir. Par hasard, j'ai eu la chance de courir dans un lieu chargé d'histoire, rappelant ce droit: le Marathon Park à Olympia, aux États-Unis, dans l'Etat de Washington. J'avais été attirée par le beau lac, dans lequel se reflètent le Capitole et les sapins d'un vert profond, presque noir.

Déboulant dans Marathon Park, j'aperçois une plaque sur laquelle je jette un oeil distrait. Avant de m'arrêter tout de go: Marathon Park est dédié à la mémoire de ce combat en faveur du droit de courir, du droit à l'égalité dans le sport.

C'est à Olympia qu'a eu lieu le premier marathon qualificatif pour les femmes, en vue de former la sélection US aux JO olympiques, en 1984. Le saviez-vous? Moi pas! L'action de fédérations nationales comme celle des États Unis a d'ailleurs été décisive pour faire plier un CIO patriarcal et rétrograde. 

Courir librement, dans la montagne et dans la rue, est un droit pour lequel des femmes et des hommes se sont battus. Tous ces joggers et ces joggueuses qui s'élancent chaque jour sont la preuve de leur éclatante victoire.... Victoire fragile, aussi... cultivons-la!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Courir c'est apprendre à oser

Une Escargote à Genève: un 7e marathon qui fait mal aux pattes

Pour en finir avec le dépassement de soi