Articles

Affichage des articles du octobre, 2015

Un marathon en riant aux éclats - CR Lausanne 2015

C'était bien ton marathon ? Ah oui, qu'est-ce que j'ai ri pour ma 2e participation au Marathon de Lausanne! Allez, je vous raconte : Lausanne, un dimanche matin d'octobre. Au départ, je retrouve des amis, dont un déguisé: un magnifique Mr Propre, y compris la boucle d'oreille. Mais en plus, ce fada porte un seau et un balai-brosse ! Rien que pour ça, il mérite d'entrer dans le Livre des Records : se taper 42,195 km avec un seau dans une main et un balai-brosse dans l'autre. Oui, il l'a fait.

Nous voici sur la ligne de départ, sagement calés au fond de notre bloc. Pour moi c'est la première fois que je me prépare à courir « en groupe » (du moins un bout) et je m'en fais une fête. D'ailleurs c'est une fête ! Départ tranquille et en déconnant à pleins tubes. Quelques dizaines de mètres après le départ, on s'arrête déjà pour prendre la pause devant l'objectif d'une copine qui fait les 10 km.

On rigole beaucoup et Mr Propre en p…

Relâchement...au pied de la lettre

Jamais semaine n'a mieux porté son nom, en ce qui me concerne. Je veux parler de la semaine dite "de relâchement" avant le marathon. Comme disent les enregistrements de relaxation, "vous êtes totalement relâchée". La preuve en 15 points:1) je rigole pour n'importe quoi et passe des tests idiots sur facebook: "quel personnage de BD es-tu?" (J'vous l'dirai pas, c'est ma sphère privée)2) ce panettone aux raisins, j'y ai droit. Ça fait partie de la charge glucidique. Le chocolat noir, c'est un antioxydant. OK, pédale douce sur le café. Le thé vert, on peut? Si? Non? Garçon, une bière!3) incroyable, j'ai terminé mon entraînement avant 23h. Direction le canapé, mais où ai-je donc mis la télécommande depuis y a 6 mois... allez un épisode de Downton Abbey. Et puis deux. Oh pis zut, finalement ce sera Game of Throne.4) Faut vraiment que je me calme, question sport. Ouh là là mes fenêtres sont dans un état! ... Quatre heures plus tar…

Le marathon, quelle école!

Cher Marathon, 
Tu m'apportes plein de bonnes choses et comme je suis loin d'être au bout de mes belles découvertes,  je voudrais te dire merci d'être entré dans ma vie. Tu es arrivé un peu par hasard... mais ce n'est pas par hasard que tu restes à mes côtés.
Tu m'as appris la confiance: Après quatre marathons et à la veille d'un cinquième, je sais... que je peux le faire. Je sais aussi que j'ai du plaisir à courir; que, passés les premières centaines de mètres du départ, j'ai tendance à ronchonner et à m'ennuyer jusqu'au 10e kil, et qu'après c'est que du plaisir (sauf quand tu te prends un vent de face à décorner les boeufs sur les 14 derniers kils). J'ai appris à gérer la douleur si elle apparaît, d'éventuels aléas de santé... et à chaque fois, cette distance reste une merveilleuse découverte.
Tu m'as appris la discipline: Tu m'as appris à mettre au point un plan d'action et à le dérouler. Depuis mon premier marath…

Toujours plus léger? Pas si sûre

J'ai des nouveaux bâtons de trail. Et je ne les quitte quasi plus depuis que je les ai essayés sur un parcours d'un peu moins de 25 bornes, 1500 mètres de dénivelée, accidenté à souhait, gras, instable, j'en passe et des meilleures. C'est même la première fois que j'utilise les bâtons à la DESCENTE (mais oui, Madame!). Et c'est aussi la première fois que j'ai des courbatures aux bras après une rando.

Ces merveilles qui m'ont séduite attaquent parfaitement le terrain, sont d'une stabilité à toute épreuve malgré le fait qu'elles soient télescopiques, solides, d'un superbe bleu turquoise évoquant les mers du Sud et... en alu. Oui vous avez bien lu: en alu et pas en carbone! Alors oui, elles pèsent un peu plus que anciens bâton en carbone, mais pour un prix deux fois plus doux. Bonus, je peux les utiliser toute l'année car leur poignée en fait aussi de formidables bâtons de ski.

De l'alu, donc. Incroyable mais vrai, alors qu'on nous …