D'où sortent-ils tous ces gens? (les beaux jours sont de retour)

Les beaux jours sont de retour, youpie! Il était temps, diront certains. C'est le moment de profiter des looongues journées pour, à choix et dans le désordre: courir à l'aube au lever du soleil, le soir pour profiter de ses couleurs et de sa douceur, ou n'importe quand, car il n'y a finalement pas d'heure pour courir. Aaah le plaisir de courir en short et t-shirt, sans multiplier les couches! Quel sentiment de liberté...

Pour l'escargote qui a couru tout l'hiver, il y a tout de même un gros changement auquel il n'est pas si facile de s'habituer: y a soudain plein de monde dans les rues et sur ses parcours. Vous riez? Ce n'est pourtant pas rien de voir les chemins soudain envahis de monde. Mais où se terraient donc tous ces gens qu'on n'a pas vus de l'hiver? Y aurait-il une génération spontanée de mecs et de nanas en baskets? Sans parler des promeneurs, VTTistes, j'en passe et des meilleurs.

Alors oui, c'est sympa de croiser du monde. Et la plupart du temps, ces croisements se font en bonne intelligence. Mais quelle n'a pas été ma surprise l'autre jour en me faisant salement bousculer depuis l'arrière pendant un petit footing matinal et tranquille: arrivant derrière moi, un gars voulait mordicus me dépasser sur le sentier, mais il ne lui serait pas venu à l'idée de me le demander. Bousculer, c'est plus facile.

Tout en l'engueulant (il n'a pas daigné se retourner, ses écouteurs vissés sur les oreilles), j'ai quand même ri en voyant son accoutrement, habillé tout en coton, courant à une allure pas croyable, les bras immobiles et le torse partant dans tous les sens. Aux pieds, une paire de converses. Et sa jugulaire battait très fort. Sur cette constatation, j'ai espéré très fort qu'il ne fasse pas un malaise cardiaque quelques mètres plus loin, parce que je n'avais pas la moindre envie de porter secours à cet abruti.

Bonne course!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Courir c'est apprendre à oser

Une Escargote à Genève: un 7e marathon qui fait mal aux pattes

Pour en finir avec le dépassement de soi