Mes cinq astuces pour un hiver sportif

Allez, je m'y mets aussi, aux 5 trucs bidules pour garder la motivation en hiver. Sauf que je ne vous ferai pas miroiter le plaisir qu'il y a à sortir dans la nuit et le froid se dégourdir les jambes: seuls ceux qui l'on testé savent le bien-être et la satisfaction que cela procure.

Quant aux autres, aux récalcitrants, "on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif", disait ma grand-mère. D'autant plus qu'en hiver, y a plein d'autres trucs à faire, si on veut bouger. Hormis la salle de gym, parce que ça, vous êtes assez grands pour y penser tout seul. Allergiques au 2e degré s'abstenir.

1. Je redécouvre la piscine couverte

Frileuses et frileux, mon conseil numéro Un s'adresse à vous. A toi, oui, toi là-bas qui rajustes ton écharpe et t'emmitoufles dans ta polaire. Aussi paradoxal que cela paraisse, la piscine est un sport d'hiver. Parce que les piscines sont chauffées (et même bigrement bien chauffées, si j'en crois la buée sur mes lunettes). Parce que les bassins sont souvent également à une température parfaitement confortable pour nager. Et nager, cela fait un bien fou au cardio, aux muscles, au moral et au stress. Mon truc à la sortie de la piscine: un bonnet et des gants. Vous verrez, vous en redemanderez (des traversées de bassin, pas des gants).

2. A vélo en hiver: nous allons vous faire aimer la course

D'accord, le vélo en hiver va vous demander d'acheter du matériel. 1) Un vélo et 2) des couches (à part le caleçon long de cycliste, vous pouvez recycler les fringues de la course à pied et du ski de fond. Vous sentirez peut-être un courant d'air dans le bas du dos, mais à ceci près, il y a beaucoup de couches que vous pourrez emprunter aux autres sports). Parce qu'il faut en empiler, des couches, si vous ne faites pas toute votre sortie à fond à fond, et s'il y a de la descente. A vélo en hiver, les températures varient entre les tropiques et les pôles, le temps d'une montée et d'une descente. C'est dépaysant, ça fait sauna et douche glacée tout à la fois. Et surtout... ça vous fera aimer la course à pied qui est nettement plus facile à pratiquer en hiver! 

3. Mur de grimpe, mon amour

 Et si vous vous mettiez à la grimpe? Coordination, gainage, souplesse, musculation... les bienfaits de la grimpe sont multiples. Et en plus, ce sport se pratique à deux: vive l'aspect social et convivial! Mais l'hiver n'est pas vraiment la bonne saison pour aller se geler les doigts sur du caillou, me répondrez-vous. C'est vrai, à moins d'adorer escalader des cascades de glace. De magnifiques salles d'escalade poussent toutefois un peu partout, pour le plus grand bonheur des frileuses et des frileux. Et y a même souvent moyen de savourer une bière à la fin de l'entraînement.

4. Je me mets au yoga et je promène le chien de la voisine

Rassurez-vous, il n'y a pas de lien de cause à effet entre le yoga et le chien de la voisine. Et si vous profitiez de l'hiver pour faire du renforcement musculaire, vous initiez au yoga ou au chi-gong? Du sport le plus "terre à terre" (renforcement) aux disciplines orientales qui abordent aussi des aspects énergétiques, voire même spirituelles de l'être, tout est bon pour bouger et se rappeler qu'on a un corps. Rien ne vous empêche de compléter ces pratiques par un peu de marche active en plein air, par exemple en proposant à Mme Michu d'aller promener Médor.

5. Je sais pas skier mais j'aime la neige: vive la raquette

Il a neigé pas trop loin de chez vous, mais qu'est-ce que ça peut bien vous faire, puisque vous n'aimez pas la neige et ne savez pas skier, de toutes façons? Louez une paire de raquettes ET DES BÀTONS (si, si! c'est très utile, les bâtons) et lancez-vous dans la randoneige (un jour de grand beau temps plutôt que dans la tempête)! Pas besoin de technique pour ce sport très démocratique, en revanche, si vous vous écartez des sentiers battus, rappelez-vous que les avalanches, contrairement aux humains, ne font pas de différence entre une paire de raquettes et une paire de ski: munissez-vous d'un détecteur avalanche et surtout, prenez un cours. Bonne balade!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Courir c'est apprendre à oser

Une Escargote à Genève: un 7e marathon qui fait mal aux pattes

Pour en finir avec le dépassement de soi