Courir dans la montagne - de Liddes à Verbier

J'aime la montagne et j'aime la course à pied. Courir dans la montagne est donc une évidence,  direz-vous. Eh bien non: les barrières mentales sont sans doute les plus difficiles à abattre. Dans mon esprit, la montagne et la course étaient deux univers étanches et inconciliables! Mon chemin a été celui d'une timide et patiente découverte. Il a d'abord fallu avoir l'idée d'essayer. Puis faire le pas d'oser (chiche que t'es cap'!).

Portée par un rêve, j'ai fini par avoir l'audace de m'inscrire à un semi-marathon de montagne, peut-être le plus beau du monde. A mon rythme, et avec un indicible bonheur, j'y suis arrivée! Avec une seule envie, recommencer. Après ça, j'ai beaucoup couru, en plaine. Et beaucoup marché, en montagne.

Léger

Peu à peu j'ai commencé à troquer, sur certains sentiers, les encombrantes chaussures de marche contre de légères baskets de trail. A courir sur un faux-plat, dans une pente, juste pour le plaisir. A trouver que cette montée, finalement, ce n'était pas si épouvantable.

Montée encourager une amie sur un trail, j'ai été frappée par son aisance tranquille. Pas rapide mais gérant parfaitement l'effort. C'était un peu avant la mi-parcours et tout me disait qu'elle finirait ce tour incroyable de 56 km avec  4'000 m de dénivelé positif. Elle l'a fini, comme un fleur.

Trail initiatique

Oh comme ça m'a donné envie! Et voilà que je tombe sur cela:
 
 


Liddes - Verbier, le parcours "initiatique" du Trail Verbier - Saint-Bernard. Ce ne sont "que" 29 km, 2'500 m de dénivelé positif à côté des deux parcours maousses de l'X-Alpine (111km, 8600 m D+) et de la Traversée (61 km, 4'000 D+). A mon niveau, c'est un parcours très exigeant.... Dans une région sublime... Avec deux atouts fondamentaux: une barrière horaire large qui permet à une marcheuse d'oser s'aligner sans craindre l'horloge éliminatoire... et pas de classement! 

Le défi

Pour la première fois,  je n'ai pas hésité: j'en étais capable, je voulais y aller. Moi, l'escargote diesel. Je me suis inscrite. 

Alors oui,  c'est un défi.  Mais c'est avant tout un rêve. Je sais que je suis capable de le réaliser, à condition de m'en donner les moyens. Maintenant que l'inscription est envoyée, j'avoue que j'appréhende un peu... Et surtout, je me réjouis comme une folle. J'ai des montagnes dans la tête!

La philosophie de cette course me plaît: permettre à tout un chacun de s'initier au trail sans la pression des barrières horaires, mettre l'accent sur le défi à soi-même en ne faisant pas de classement... C'est un bel esprit montagnard qui souffle sur cette course!

Quelques chiffres

Selon Wanarun, les statistiques du Trail initiatique / Liddes-Verbier ont été les suivantes en 2013:

29km-2’500m D+
316 inscrits
267 partants (dont 96 femmes)
240 finishers, 10% d’abandons (principal poste d’abandon : Lourtier)

Je sais donc à quoi m'attendre!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Courir c'est apprendre à oser

Une Escargote à Genève: un 7e marathon qui fait mal aux pattes

Pour en finir avec le dépassement de soi